EU energy conference on shale gas - 16 & 17 avril 2013

EU energy conference on shale gas

16 et 17 avril 2013, Bruxelles

At the EU Energy Conference on Shale Gas presentations will focus on policies & strategy; legal framework; environmental aspects and climate change; and risks and security aspects. Furthermore, the conference will focus on a selected number of country cases: Poland, the USA, the UK, France and China.

 http://www.claeys-casteels.com/shalegas/

Pour en savoir plus

Posters Peak Oil - Matinée des Chercheurs - 12 mars - Mons

Ce 12 mars, deux posters sur le peak oil ont été présentés à la Matinée des Chercheurs 2013, une manifestation scientifique organisée annuellement à l’UMONS par les chercheurs et pour les chercheurs de l’UMONS, de la Faculté des Sciences Appliquées de l’ULB, de Materia Nova, de Multitel, et du Pôle Hainuyer. L’un des posters a remporté le prix de l’institut de recherche risque de l’UMONS.

Téléchargez-les pour un meilleur confort de lecture


Poster sur l'ASPO.be

Poster lauréat sur le pic

Séance publique de commission - Comité « Pics de pétrole et de gaz » - 14 mars 2013 - Parlement Wallon

Retrouvez ici la présentation produite lors de la Séance publique de commission - Comité « Pics de pétrole et de gaz », qui s'est déroulée le  14 mars 2013 au Parlement Wallon à Namur.

Le pdf de la présentation

Le compte-rendu

Le pic du pétrole: quand les lois de la physique rencontrent les lois de l'économie - 15 mai - Namur

Le 15 mai à Namur se donnera un cours de 17h00 à 19h00 ayant pour titre: Le pic du pétrole: quand les lois de la physique rencontrent les lois de l'économie.

Plus d'info: Cliquez ici

Depuis le milieu des années 2000, le triplement du prix du pétrole et le lent déclin des exportations nettes de pétrole a relancé le débat sur le pic pétrolier mondial. C’est en 1956 que le géophysicien M. K. Hubbert présenta le résultat de recherches qui indiquaient que la production pétrolière des Etats-Unis atteindrait un maximum – un pic – vers 1970, puis déclinerait progressivement. Hubbert avait raison.

Le pic pétrolier a déjà été observé pour de nombreux pays, et il sera immanquablement franchi à l’échelle de la planète, mais les incertitudes sont grandes sur la date et le profil de production. Par rapport au pic américain de 1970, un pic mondial a de profondes conséquences sur les prix du pétrole, et ceux-ci influencent à la fois les investissements pétroliers et la demande en pétrole, c.-à-d. in fine la production. Certains voient un « pic de l’offre » qui entraînerait la demande vers le bas à cause de prix élevés. D’autres voient un « pic de la demande » qui entraînerait l’offre vers le bas grâce à la substitution, l’adaptation, et les économies d’énergies. Dans ce cours, nous analyserons comment les contraintes économiques et physiques interagissent pour influencer le profil de production et les prix.

Nous analyserons les causes et conséquences du déclin des exportations mondiales de pétrole observé depuis 2006. Pour les pays importateurs de pétrole, cette évolution a plus d’importance que l’évolution de la production mondiale. C’est vrai aussi pour les pays exportateurs de pétrole, aux économies dépendantes des revenus du pétrole. Dans ce contexte, nous ferons un lien entre les révolutions du Printemps arabe et la perte des exportations pétrolières des pays les plus touchés par la vague de protestations.

Ce cours fait partie d'une session spéciale intitulée Quel avenir pour les énergies? Pétrole, nucléaire, éolien....

 

Fascicule

Enquête Publique

En 2013, le parlement wallon lançait une enquête qui visait à évaluer l’influence du pic pétrolier sur l’économie, et inversement, le rôle des facteurs économiques sur l’état de la production pétrolière.

L’enquête avait également pour but d’évaluer les implications d’un pic pétrolier mondial.

Consultez le mini-site entièrement dédié à l'Enquête Publique

Agenda

Contributions



rss