Ingénieur civil, création et innovation

Suite aux avancées spectaculaires du 20e siècle comme :

  • l’électrification de nos villes et de nos industries,
  • le développement de l’automobile et de l’aviation,
  • l’invention de l’électronique et des ordinateurs, ...

de nouveaux défis s’offrent aux ingénieurs du 21e siècle

  • rendre l’énergie solaire écologique et économique,
  • emprisonner le carbone issu de nos émissions,
  • améliorer les techniques de diagnostic médical,
  • exploiter la réalité virtuelle au quotidien,
  • sécuriser le cyberespace,
  • développer de nouveaux vaisseaux pour conquérir l’espace, ...

Toi aussi tu pourrais participer à cette aventure passionnante et façonner le monde de demain. Les domaines de l’ingénierie sont si diversifiés que tu trouveras certainement un secteur qui correspondra à tes goûts et tes attentes.

Un ingénieur informaticien a détecté ta scoliose

Tu connais la 3D dans les jeux vidéo et au cinéma. Elle peut aussi rendre un vrai service dans le domaine médical.

Nos ingénieurs informaticiens développent une méthode de reconstruction 3D à partir de radiographies classiques d’une partie du corps humain, en l’occurrence la colonne vertébrale. Cet outil devrait permettre, dans le futur, d’améliorer des traitements orthopédiques et chirurgicaux d’une pathologie fréquente à l’adolescence : la scoliose. Bien sûr, un tel projet n’est envisageable que grâce à la collaboration d’équipes pluridisciplinaires et en partenariat avec le milieu hospitalier. Dans cette étude, Fabian, ingénieur informaticien, a intégré les objectifs : la réduction des temps d’acquisition des données pour que le médecin pose un diagnostic rapide et la diminution des coûts.

Ailleurs, Thomas travaille en collaboration avec des ORL pour mettre au point des outils d’aide au diagnostic des pathologies vocales. Laurent, ingénieur en automatique, optimise les bioprocédés pour la production de vaccins. Edouard, dans le service de génie mécanique, en collaboration avec une équipe médicale, a développé un équipement permettant d’évaluer les effets des traitements thérapeutiques sur les tissus vasculaires lors de pathologies cardiovasculaires.

Les connaissances des ingénieurs en science des matériaux seront particulièrement appréciées dans la conception de prothèses et d’implants.

La liste n’est pas exhaustive dans le domaine de la santé publique, et l’ingénieur, quelle que soit sa spécialité, trouve sa place au sein d’équipes pluridisciplinaires pour concevoir ou améliorer des méthodes et outils indispensables au médecin pour soigner ses patients.

Un ingénieur recharge tes batteries sur les dancefloors

Aujourd’hui, la créativité des ingénieurs, associée à celle de tes DJs préférés, permet de transformer ton énergie de danseur en énergie électrique. Grâce à des capteurs placés dans le sol, tu contribues ainsi à produire une énergie inépuisable (ou presque !) pour éclairer la piste ou recharger ton MP3.

Les applications de cette technologie, appelée piézoélectricité, se diversifient. Des ingénieurs ont aussi eu l’idée d’exploiter la déformation de l’asphalte de la route lors du passage d’un véhicule, ou les vibrations des rails lors du passage d’un train, pour alimenter les systèmes électroniques de la signalisation ou encore les systèmes d’éclairage. Ce qui permet par exemple aujourd’hui aux clients d’un supermarché britannique d’alimenter les caisses enregistreuses en roulant sur le parking et à un lampadaire de la ville de Toulouse de s’éclairer grâce au va-et-vient des piétons sur un trottoir piézoélectrique.

Il reste encore beaucoup à imaginer dans le domaine de la récupération de l’énergie mécanique, comme par exemple utiliser les battements de cœur ou les mouvements d’une prothèse du genou dans des dispositifs implantables.

Ton couturier est un ingénieur

Les vêtements du futur sont à nos portes ! Ces textiles que l’on qualifie d’ « intelligents » feront bientôt partie de notre quotidien.

En plus d’être antitaches et infroissables, ils pourront diffuser un traitement médical de façon continue dans l’organisme et opérer une régulation thermique pour éviter les écarts de température trop importants. Ils seront aussi capables de vérifier les paramètres vitaux d’une personne et de prévenir les personnes à risque en cas de problème.

Les pompiers porteront des combinaisons qui seront conscientes du milieu extérieur et qui les protègeront de manière active via un système de refroidissement. Les marins porteront des vêtements capables de détecter s’ils sont tombés en mer et de jouer à la fois le rôle de gilet de sauvetage en se gonflant et de balise GPS.

Pour les ingénieurs, l’objectif est double. D’une part, rendre les technologies intégrées à ces vêtements compatibles aux méthodes de fabrications actuelles. D’autre part, éviter que la personne qui porte ces néotextiles soit encombrée par son habit. Les concepteurs doivent se débrouiller pour que l’électronique soit intégrée aux fibres des vêtements et qu’ainsi il n’y ait aucune différence avec un vêtement classique.

Le défi est donc de taille et les ingénieurs sont nombreux derrière ces projets relevant non pas de la haute couture mais bien de la haute technologie.

Je confie mon ménage à un ingénieur, et toi ?

Depuis toujours, le rêve des ingénieurs est de faire le ménage... mais bien sûr, à leur manière : avec toujours plus de technologies au service du confort ! Déjà, on peut acheter des petits robots circulaires qui aspirent, cirent ou bien nettoient le sol... sans jamais renverser de fleurs ni effrayer les animaux domestiques.

Le défi actuel est d’aller plus loin encore et de donner à un même robot toute la dextérité nécessaire pour les différentes tâches ménagères : balayer le sol, ramasser la vaisselle et la mettre dans l’évier ou dans le lavevaisselle, rassembler les habits sales pour les glisser dans la machine à laver, arroser les fleurs... tout en se déplaçant d’une pièce à l’autre. Comme tu le vois, si un robot peut contribuer aux différentes tâches ménagères, il est encore loin de pouvoir tout faire de manière autonome...

Mais, le reste du ménage ou de l’entretien de la maison sollicite aussi des ingénieurs de différents domaines : la production de détergents qui moussent « vert » (à base de matières biodégradables, et renouvelables), l’ultrafiltration de l’eau ou encore la dépollution de l’air intérieur, l’électronique et l’informatique de la domotique, la mécanique fine des appareils ménagers, ...

Tu te divertis grâce à un ingénieur

Certains ingénieurs sont de véritables chercheurs du divertissement : ils développent les montagnes russes que l’on peut voir dans tous les parcs de loisirs à travers le monde. Ces attractions représentent un challenge aux multiples facettes pour l’ingénieur civil :

  • réaliser un modèle informatique des forces s’exerçant sur la structure et sur les passagers (des sensations suffisamment fortes mais restant raisonnables pour le grand public)
  • identifier ou concevoir les matériaux à utiliser (résistance optimale de la structure en limitant au maximum son poids) et corrosion minimale
  • implanter la structure dans le sol en fonction des autres attractions existantes
  • déterminer des techniques de construction particulières
  • vérifier et certifier la sécurité de l’installation (systèmes mécaniques, électroniques et informatiques qui gèrent l’attraction)

Bien entendu, il ne s’agit que d’un exemple parmi d’autres ! Les ingénieurs développent aussi des attractions à grand spectacle où des tremblements de terre, des explosions et des déluges sont simulés. Grâce à leurs talents d’illusionnistes, le grand public s’imagine qu’il est juste à côté d’un barrage qui vient d’exploser tout en étant parfaitement en sécurité. D’autres travaillent dans les domaines des jeux vidéo ou du cinéma et développent des effets spéciaux de plus en plus saisissants.

Il s’agit à chaque fois de problèmes complexes faisant intervenir simultanément plusieurs disciplines. Un véritable casse-tête : on peut affirmer que l’ingénieur se creuse aussi la tête pour ton plus grand plaisir !

Ingénieur civil, la polyvalence au service de la société

Armé de ses compétences techniques et de sa capacité de création et d’innovation, l’Ingénieur peut exercer une multitude de métiers et de fonctions dans différents secteurs d’activités.

Imaginons le cas d’un projet de création d’un nouveau biocarburant révolutionnaire.

En tant que spécialiste scientifique (dans ce cas-ci, de la chimie et de la science des matériaux), l’Ingénieur travaillera à la recherche et au développement du carburant tant recherché.

En tant que spécialiste technologique, il s’interrogera sur la compatibilité de son produit avec les moteurs existants.

En tant que gestionnaire de la qualité, l’Ingénieur s’attachera à améliorer sans cesse la qualité de son produit sur base des évolutions des connaissances scientifiques et de la technologie ; il veillera également à améliorer la fiabilité de sa chaine de production.

En tant que responsable de la sécurité, l’Ingénieur sera amené à analyser l’impact de son produit sur l’environnement ainsi que son caractère durable ; il veillera en outre à garantir la sécurité des personnes au sein de son entreprise.

En tant que responsable de la commercialisation, soutenu par son bagage technologique important, l’Ingénieur sera en charge de répondre aux attentes du client et interviendra comme expert technique lors de la phase de commercialisation.

En tant que gestionnaire de projet, il concevra et gèrera l’unité de production du carburant en veillant à minimiser les coûts de fabrication.

Pour toutes ces fonctions, l’Ingénieur se verra attribuer un niveau de responsabilité dépendant de son expérience et de l’ampleur du projet : il sera ainsi amené à exercer des fonctions managériales qui vont de la gestion d’une équipe (élaboration du planning, respect des délais, ...), à la direction de l’entreprise.

Si tu choisis ces études, elles te permettront d’acquérir différentes connaissances en sciences et dans le domaine des techniques. Elles t’aideront à répondre aux enjeux de la société de demain. En outre, au travers de différents projets, travaux personnels et stages industriels, tu auras l’opportunité de mettre en pratique ces connaissances, de développer ton esprit créatif et tes capacités de communication et de gestion.

Tu seras un pourvoyeur de compétences de haut niveau, très apprécié dans les entreprises et capable de contribuer au développement de la Société.

Alors, et si toi aussi, tu décidais de devenir Ingénieur civil ?

Ingénieur civil Architecte

L’ingénieur civil Architecte met autant en œuvre l’esprit créatif nécessaire à la mission de l’architecte que le savoir-faire et les techniques de l’ingénieur. Il est capable d’appréhender toutes les composantes architectoniques, techniques, économiques et humaines inhérentes à un projet architectural. On le retrouve dans les domaines d’activités :

  • architecture
  • stabilité des ouvrages
  • techniques du bâtiment (acoustique, éclairage, ...)
  • réhabilitation, rénovation, préservation du patrimoine
  • maîtrise énergétique et développement durable

La formation de l’ingénieur civil Architecte met en œuvre de nombreux projets interdisciplinaires au sein d’une macro-approche englobante du travail architectural. En parallèle, le caractère appliqué des enseignements est illustré tout au long de la formation par des études de cas, des workshops, des visites ou des Master classes.

L’ingénieur civil Architecte exerce une palette très diversifiée de fonctions dans tous les secteurs économiques ou administratifs:

  • architecte indépendant ou au sein d’une agence (architecture, aménagement du territoire, ...)
  • bureau d’études (stabilité, énergétique, acoustique, ...)
  • entreprise de construction
  • administrations (urbanisme, réhabilitation et préservation du patrimoine)
  • centres de recherche

Ingénieur civil en Chimie et Science des Matériaux

L’ingénieur civil en Chimie et Science des Matériaux relève de nombreux défis à toutes les étapes de développement d’un produit, depuis la conception jusqu’à la mise sur le marché, en passant, notamment,par la Recherche & Développement et la conduite d’unités de fabrication. Il est particulièrement attentif à la conservation des ressources et des écosystèmes. Ses connaissances lui permettent d’apporter des solutions technologiques aux problèmes environnementaux.

Au cœur de la formation, se trouve l’étude des états et des transformations physiques, chimiques et mécaniques de la matière de même que des échanges d’énergie qui y sont associés. En relation étroite avec le monde industriel d’aujourd’hui et les besoins futurs de la société, elle est complétée par :

  • des cours technologiques sur les procédés de synthèse et de fabrication actuels
  • des visites de sites industriels
  • des projets et travaux de fin d’études en entreprises ou en centres de recherche

Les ingénieurs civils en Chimie et Science des Matériaux exercent leurs compétences dans des domaines très variés : l’industrie chimique et pétrochimique les  fonderies, la métallurgie des poudres, l’industrie verrière, l’industrie céramique les biotechnologies et le secteur pharmaceutique les matériaux nouveaux et composites, les nanotechnologies

Ingénieur civil Electricien

L’ingénieur civil Electricien, par sa formation généraliste et pluridisciplinaire, pourra contribuer à tous les aspects de l’exploitation de l’électricité : réseaux électriques de puissance et réseaux intelligents, énergies nouvelles, réseaux de télécommunications, systèmes d’analyse et de traitement du signal multimédia, modélisation et contrôle de procédés ou de systèmes biologiques par exemple.

Les trois finalités proposées, « Multimédia et Télécommunications », « BioEngineering » et « Energie Electrique », permettent d’acquérir une spécialisation dans ces domaines de pointe. Quelle que soit la spécialité choisie, les atouts de la formation sont :

  • des projets multidisciplinaires préparant à tous les aspects de l’exploitation de l’électricité comme vecteur d’énergie et / ou d’information
  • des enseignements techniques en anglais
  • la possibilité d’obtenir un double diplôme d’Ingénieur avec des institutions étrangères (SupElec ou SupAéro)
  • une interaction forte avec le monde industriel et les laboratoires de recherche
  • un centre de recherche innovant de renommée internationale

À l’issue de ses études, l’ingénieur civil Electricien aura l’opportunité de travailler dans des secteurs très variés :

  • les entreprises du secteur des télécommunications
  • les centres de production ou de distribution d’énergie
  • les constructions électriques et électroniques (matérielles et logicielles)
  • les sociétés de biotechnologies ou biomédicales, les hôpitaux

Ingénieur civil en Informatique et Gestion

L’ingénieur civil en Informatique et Gestion s’épanouit dans des domaines aussi variés que la réalité virtuelle, l’aérospatial et les télécommunications, ainsi que l’énergie.

Au cœur de la formation, les technologies de l’information, les mathématiques de gestion et la gestion des entreprises sont indissociablement interconnectées dans la «Business Intelligence». Dans tous les domaines, elles permettent une rapide progression dans la prise de responsabilités dans les sociétés ou favorisent la création d’entreprise. Les points forts de la pédagogie dans la formation de l’ingénieur civil en Informatique et Gestion sont :

  • le jeu de rôles de «Marketing» qui consiste à vendre des produits ou services nouveaux
  • le «Business Game» qui est une simulation de gestion d’entreprises en concurrence pour conquérir un marché
  • le projet de Génie Logiciel où, organisés en société de service, les étudiants traitent une application commandée et pilotée par un partenaire industriel

Les secteurs d’activités auxquels la spécialité Informatique et Gestion prépare ses étudiants peuvent être classés en cinq catégories :

  • technologies de l’information (consultance informatique, gestion et ingénierie)
  • organisation et planning (toutes entreprises et organisations)
  • gestion des affaires (banques, assurances)
  • recherche et développement (universités et centres de recherche)
  • secteurs divers (secteur public, organisations internationales, ...)

Ingénieur civil Mécanicien

L’ingénieur civil Mécanicien est actif dans de nombreux domaines : conception et optimisation de procédés mécaniques et de chaines de production conception et pilotage de systèmes mécatroniques et automatisés conception et exploitation de processus de conversion et de transmission de puissance ou d’énergie gestion rationnelle de l’énergie dans les processus industriels conception et dimensionnement optimal de machines maintenance et contrôle qualité d’équipements industriels

La formation d’ingénieur civil Mécanicien accorde une grande importance à la réalisation de projets par l’étudiant. Ils sont au nombre de trois (un par année à partir de la troisième). Au fur et à mesure, leur importance devient de plus en plus significative. Les sujets proposés sont variés et sont souvent réalisés en collaboration avec un industriel. Leur objectif principal est de favoriser à la fois une approche collaborative, une prise de décision et une recherche d’innovation.

L’ingénieur civil Mécanicien exerce dans des secteurs très diversifiés comme par exemple :

  • l’automobile
  • la production d’énergie (centrales électriques, éoliennes, panneaux solaires,...)
  • l’aéronautique et le spatial (structures d’avions, équipements embarqués sur satellites, ...)
  • la construction d’engins de chantiers
  • l’automatisation des systèmes mécaniques
  • l’organisation de la production, la maintenance des installations

Ingénieur civil des Mines et Géologue

L’ingénieur civil des Mines et Géologue est un acteur central dans de nombreux domaines :

  • la prospection des gisements et l’extraction des minerais
  • la conception et la réalisation d’ouvrages posés ou implantés dans le sol (routes, tunnels, ponts, barrages, ...)
  • la prévention des risques de tremblement de terre et de glissements de terrains
  • la protection de l’environnement (protection des eaux souterraines, réhabilitation des sites pollués, gestion des déchets, ...)

La formation d’ingénieur civil des Mines et Géologue prépare les futurs ingénieurs à ces différents domaines en considérant à la fois les aspects techniques, économiques et environnementaux. Elle accorde une grande importance au travail en équipe notamment au travers de projets impliquant l’entièreté de la promotion. Ainsi, plusieurs activités sont réalisées sur le terrain : visites techniques, stages de terrain et voyage d’études. Ces activités extérieures donnent un caractère concret et appliqué à la formation, favorisant ainsi le sens de l’observation et de l’interprétation.

L’ingénieur civil des Mines et Géologue travaille dans des secteurs spécifiques :

  • les carrières, les cimenteries
  • les compagnies pétrolières et gazières
  • les usines de traitement des matières minérales
  • la sidérurgie
  • les sociétés productrices d’eau